Utilisateur:EstelleB/Le jour où je suis sortie respirer avant de crier : Différence entre versions

De NVCwiki
Aller à : navigation, rechercher
m
m
 
Ligne 16 : Ligne 16 :
  
  
Alors un petit bras arrive et enserre ma taille ! Aussitôt, je me suis sentie pleine de gratitude pour ma fille venue me faire un câlin, pour moi-même et pour la vie !
+
Alors 2 petit bras arrivent et enserrent ma taille ! Aussitôt, je me suis sentie pleine de gratitude pour ma fille venue me faire un câlin, pour moi-même et pour la vie !
  
  
 
[[Catégorie : Témoignage]] [[Catégorie : Parents-Enfants]] [[Catégorie : Colère]] [[Catégorie : Différenciation clef]]
 
[[Catégorie : Témoignage]] [[Catégorie : Parents-Enfants]] [[Catégorie : Colère]] [[Catégorie : Différenciation clef]]

Version actuelle datée du 8 mars 2014 à 16:59

Ce n'est pas aujourd'hui, ni même hier ; c'était il y 3 ou 4 ans. Je suis en pleine relecture des histoires concoctées chacune des 26 différenciations clefs proposées par la pédagogie de la CNV, et je viens de retrouver cette histoire, qui aussitôt me donne le bon goût du carburant girafe. Je suis ravie de l'ajouter à la station !


Je suis en voiture avec mes enfants. Elles parlent fort, leur père et moi n'arrivons pas à nous échanger 2 mots. Intérieurement, je me dis "tiens, on dirait qu'elles ont besoin de s'amuser !".

Moi, j'étais plutôt tranquille.

Le lendemain, un autre trajet, le même volume sonore. Et cette fois-là, le show des chacals fuse ! Je me dis "pétard, c'est pas possible, on peut pas faire des trajets dans le calme avec cette famille ! C'est impossible de leur faire comprendre ça ! elles peuvent pas se défouler avant la voiture !" je perçois en moi l'envie de me retourner et crier "silence !" et pourquoi pas de leur déverser tout le paquet de jugements !

Là, j'étais … furieuse.


Je demande à Laurent de se garer sur le bas-côté. Je descends, et vais respirer et là, je vois le paysage, la lumière du ciel. je perçois mon énorme besoin de calme, et surtout de connexion au lieu, aux membres de ma famille, à moi-même. Et combien je suis découragée.


Alors 2 petit bras arrivent et enserrent ma taille ! Aussitôt, je me suis sentie pleine de gratitude pour ma fille venue me faire un câlin, pour moi-même et pour la vie !