Les témoins (cookies) nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des témoins. Plus d’informations

Modifications

Aller à : navigation, rechercher

Marshall Rosenberg et la justice restaurative

Aucun changement de taille, 21 février 2006 à 16:52
Procédure de transcription et de traduction
Maintenant, très souvent dans le travail que nous faisons en prison, nous n'avons pas les victimes présentes. Donc je joue le rôle de la victime et le travail que nous faisons avec les prisonniers doit les amener à entrer en empathie avec leurs victimes, à jouer ce jeu de rôle pour réaliser l'intégralité du processus même quand nous n'avons pas accès aux victimes. Mais nous voulons qu'ils rentrent en empathie avec la souffrance créée par leurs actes. Nous voulons qu'ils en fassent le deuil et ensuite nous voulons qu'ils se pardonnent en étant complètement en empathie avec les autres besoins qu'ils essayaient de satisfaire en faisant ça. Il ne s'agit pas de justifier le comportement. Cela signifie juste que quand ils peuvent voir les bonnes raisons pour lesquelles ils l'ont fait – les bonnes raisons ça veut dire qu'ils faisaient du mieux qu'ils pouvaient pour répondre à des besoins humains – alors nous pouvons commencer à essayer de trouver d'autres façons de satisfaire ces besoins qui ne passent pas par violer d'autres personnes.
== Procédure de transcription et de traduction ==
Transcrit par Jo McHale d'un enregistrement par Beauchamp Bagenal. Première tentative de traduction en français par Nathalie et Dieudonné Dard.
[[en:Restorative justice]]
6 433
modifications

Menu de navigation