Guide pour pratiquer la CNV en groupes

De NVCwiki
Aller à : navigation, rechercher

Objectifs de ce guide[modifier]

Cet article veut donner des repères à ceux qui veulent rejoindre un groupe de pratique ou créer un nouveau groupe de pratique.
Il s'adresse notamment aux personnes qui participent aux stages organisés par les formateurs certifiés et qui ont le désir d'intégrer le processus par une pratique régulière en groupe.

Cet article veut être un espace de co-création et de partage de ce qui se vit dans les groupes de pratique. N'hésitez pas à l'enrichir de vos expériences !

Comme toute nouvelle langue vivante, la langue girafe demande un entraînement régulier, un investissement suffisant et de la patience pour apprécier tous les bienfaits d'une communication fluide, vivante, créative. Pratiquer en groupe est une stratégie pour vivre cet entraînement.

Définitions[modifier]

En France, sous le terme générique "groupe de pratique" nous aurons tendance à distinguer, sans que cela ne soit une règle :

Groupe de pratique :

  • Un groupe de pratique est animé par une personne formée à la CNV, éventuellement sur le parcours de certification et/ou supervisée par un formateur certifié.
  • Les participants ont souvent suivi un ou des modules d'initiation à la CNV
  • L'animateur est bénévole. Il peut demander une indemnité pour ses frais (photocopies, déplacement...)

Groupe autogéré :

  • Un groupe autogéré regroupe des personnes ayant généralement suivi plusieurs stages
  • Les participants partagent l'animation du groupe
  • Une personne prend en général en charge l'aspect organisationnel
  • Les frais éventuels sont partagés entre les participants

Atelier de pratique :

  • Un atelier de pratique est animé par un formateur certifié
  • Le formateur certifié peut demander une participation financière


Dans la suite, nous utiliserons :

  • le terme générique "groupe de pratique" pour "groupe de pratique ou groupe autogéré ou atelier de pratique",
  • le terme "animateur" pour parler de l'animateur de groupe de pratique ou du participant qui joue un rôle actif dans l'animation du groupe autogéré. L'animation peut bien entendu être tournante.

Objectifs d'un groupe de pratique[modifier]

Il semble important de clarifier les intentions des participants qui se retrouvent en groupe de pratique. De nombreux groupes co-rédigent pour cela des documents, charte ou accords de groupe, comme nous le verrons plus loin. Cela permet de la clarté entre les participants.

Quelques repères courants :

  • Les ateliers ont deux caractéristiques principales : la proximité géographique et la régularité
  • Participer à un groupe de pratique permet de :
    • s’entraîner avec d’autres à la Communication NonViolente ;
    • intégrer progressivement le processus de la Communication NonViolente ;
    • recevoir de l’empathie et du soutien pour dénouer des situations de la vie quotidienne ;
    • expérimenter la CNV à partir de situations du quotidien ;
    • être en lien avec d’autres personnes qui partagent la même intention de vivre une qualité de relation avec soi et avec les autres ;
    • être en lien avec le réseau CNV

Ces groupes ne sont pas destinés à former à la CNV, ils sont complémentaires aux formations. Ils ne se substituent pas non plus à un accompagnement thérapeutique.

Créer un groupe de pratique[modifier]

Pour créer un groupe de pratique, il est nécessaire de réunir plusieurs conditions :

  • une ou quelques personnes motivées à lancer un nouveau groupe
  • prête(s) à prendre en charge tout ou partie de l'animation du groupe et de l'aspect organisationnel
  • ayant de préférence une expérience en animation de groupe
  • et déjà expérimentée(s) en CNV

Si vous êtes motivé à créer un nouveau groupe de pratique CNV dans votre quartier ou région, et que toutes les conditions ci-dessus ne sont pas réunies (manque d'expérience en animation de groupe ou en CNV, notamment), nous vous invitons à vous mettre en lien avec des personnes ressources qui pourront soutenir et vous aider à étayer votre projet.

Clarifier son projet, les questions à se poser

  • Dans quel but est-ce que je veux constituer ce groupe de pratique ?
  • Quels besoin je cherche à nourrir à travers ça ?
  • Qu'est ce qui me donnera un sentiment d'accomplissement, de réussite dans mon projet ?
  • Qu'est-ce qui m'inquiète, qu'est-ce que j'appréhende par rapport à ce projet ?
  • De quelles ressources ou de quel soutien ai-je besoin ?
  • Quelle demande je vais faire, qu’est ce que je vais mettre en oeuvre en lien avec cela ?

Constituer son réseau de soutien

Deux type de soutien seront bienvenus dans la préparation et le démarrage du projet : - Soutien d'une personne ayant une expérience en animation de groupe de pratique CNV (aide à la clarification du projet, partage d'expériences) - Personnes ressources prêtes à offrir de l'écoute empathique pour soutenir dans les moments de doute ou de stress

Fonctionnement d'un groupe de pratique[modifier]

Il y a une diversité de fonctionnements de groupe qui tiennent compte de contraintes (distances géographiques) et de besoins prioritaires différents.

  • Un groupe est généralement constitué de 6 à 12 personnes
  • La composition du groupe est fixe (besoins prioritaires d'appartenance, de sécurité, d'évolution) ou variable (besoins de souplesse, d'ouverture)
  • Un calendrier établi à l'avance communiqué à l'ensemble de ses membres
  • Une durée de 2h 30 environ permet à la fois de la diversité, une prise en compte des besoins des participants et la profondeur du travail

Organisation pratique[modifier]

  • Comme nous l'avons vu, les groupes ont deux caractéristiques principales : la proximité géographique et la régularité.
  • Périodicité : elle est à déterminer suivant la disponibilité et l'engagement des personnes. Elle est souvent une fois ou deux fois par mois. (Une fréquence moindre ne favorise pas le sentiment de continuité et de régularité).
  • Un calendrier est généralement établi à l'avance. Il est communiqué à l'ensemble des membres du groupe.
  • Durée : prévoir un minimum de 2h30 : pour vivre des temps différents dans une même séance, et favoriser qualité d'écoute et de profondeur.
  • Lieu : prévoir un cadre chaleureux et accueillant (espace + assez de chaises pour tout le monde, etc.) Le lieu peut être fixe, ou tournant.

Repères pour l'animation[modifier]

Tout d'abord, le format choisi pour l'animation du groupe :

  • Un·e animateur·rice unique, assurant l'ensemble des fonctions d'animation et de régulation du groupe (cela demande un plus grand niveau d'engagement de la part de l'animateur).
  • Une animation tournante, assurée par quelques personnes du groupe.
  • Une animation partagée globalement par l'ensemble du groupe (cette formule demande un plus grand niveau d'engagement et d'auto-responsabilité de chacun des membres, ainsi qu'une attention plus particulière portée aux modalités de prise de décision, de partage des rôles, etc)

Les différentes casquettes dans l'animation du groupe :

L'Animateur·rice : c'est le gardien, la gardienne de la vie du groupe, de l'accueil, de la circulation de la parole, du respect des règles communes, il/elle facilite la concertation et l'auto-régulation du groupe. Plus particulièrement, il/elle :

  • donne les repères dans le déroulement d'une séance ;
  • propose un déroulement, ou favorise une prise de décision par le groupe ;
  • s’il se présente un changement par rapport au déroulé prévu, il/elle veille à l’exprimer et à vérifier l’accord du groupe ;
  • est le gardien, la gardienne du temps (ou il délègue cette fonction à un participant) ;
  • est le gardien, la gardienne de la qualité d'écoute ;
  • a également de la vigilance sur le rythme des échanges, les silences ;
  • est le gardien, la gardienne des règles de fonctionnement décidées par le groupe ;
  • est le gardien de la mémoire et de l'évolution du groupe ;
  • anime les activités du groupe (jeux, mises en situations, etc) ;
  • coordonne et fait circuler les infos en dehors des séances (choix ou rappel des dates de pratique, news...)

(Rappel : certains groupes choisissent de fonctionner sans animateur·rice désigné·e (animation tournante ou animation partagée).

Autres fonctions et casquettes possibles :

  • Animateur·rice de séance : assume les même fonctions que celles de l'animateur de groupe, mais sur la durée d'une séance.
  • Animateur·rice d'activité : propose une activité spécifique, à l'occasion d'une séance, et soutien sa mise en œuvre dans le groupe.
  • Gardien·ne du temps : veille au respect des temps convenus (pour une activité, un tour de parole, la fin de la séance, etc). Rappelle quand le temps convenu touche à sa fin (par la parole, ou le son d'une clochette par exemple). Il peut être désigné systématiquement en début de séance, ou occasionnellement, pour une activité donnée.
  • Gardien·ne du processus CNV : peut rappeler l'approche CNV, si nécessaire (ex : pendant une écoute empathique = éviter les conseils, les interprétations). Il peut être désigné systématiquement en début de séance, ou occasionnellement, pour une activité donnée.
  • Gardien·ne du rythme : invite, si besoin, à ralentir le rythme des échanges, pour entrer dans une écoute plus profonde, ou sortir d'un échange "réactif". Peut inviter à un temps de silence et de recentrage.

La répartition des rôles et des fonctions : elle peut être établie à la création du groupe, ou en début d'année, ou à chaque début de séance. Elle peut aussi évoluer au fil du temps.

Les accords de groupe[modifier]

Certains choix de fonctionnement peuvent être posés, dès le le départ, par la ou les personnes initiant le groupe, et annoncés au démarrage.

D'autres peuvent être décidés en commun, lors de la première réunion du groupe.

Ces accords de groupe peuvent être rediscutés, réévalués et évoluer avec le temps.

Une fiche pratique à consulter sur le sujet des accords de groupe : https://cnvfrance.fr/wp-content/uploads/2023/06/fiche_accords_de_groupe.pdf

Egalement à consulter pour s'inspirer : https://interpole.xyz/?DefinirDesAccordsDeGroupe et https://interpole.xyz/?CoDefinitionDAccordsDeGroupes

La question des prérequis[modifier]

Les groupes de pratique CNV s'adressent généralement à des personnes déjà formées aux bases de la CNV. Souvent, les groupes sont ouverts aux personnes ayant suivi un, deux voire trois des trois modules de base de Communication NonViolente, mais par ailleurs certains groupes de pratique sont ouverts aux débutants. Chaque groupe de pratique garde la liberté d’adapter ses conditions d’accueil.

Préparer et animer une séance[modifier]

Avant la séance :

  • Créer une ambiance chaleureuse et accueillante
  • Veiller à ce que chacun puisse avoir accès à une liste de besoins, sentiments, évaluations masquées
  • Penser au matériel qui peut être facilitant (paper board et feutres, photolangage, marionnettes, cartes de besoins, pistes de danse, livrets de stage...)

Déroulement type d'une séance :

Ouverture Le temps d'ouverture de l'atelier est essentiel. Il favorise la connexion, la sécurité et l'ouverture :

  • Un temps de centrage pour permettre à chacun de se connecter à ce qui est présent en lui
  • Un temps de connexion où chacun peut exprimer comment il se sent maintenant, quels sont ses besoins du moment et ce qu'il souhaite travailler aujourd'hui

Déroulement En fonction des attentes des participants, l'animateur de séance peut proposer, en petits groupes ou en grand groupe :

  • Des exercices, inspirés des supports de formation, du manuel de CNV ou des richesses du groupe : l'objectif de ces exercices est de s'entraîner à un aspect du processus
  • Des mises en situations (jeux de rôle de transformation), sur des situations que certains participants veulent explorer (cf. document existant dans le réseau et formations pour apprendre à organiser un jeu de rôle)
  • Des espaces d'écoute empathique
  • Des jeux qui facilitent l'intégration du processus d'une manière plus légère et joyeuse

Il arrive également régulièrement, et c'est un terrain d'apprentissage essentiel, que le vivant de ce qui se passe dans le groupe soit lui-même un terrain d'exploration (désaccords entre participants, expression d'un jugement ou d'un malaise d'un participant par rapport à un autre...).

Clôture Le temps de clôture est également un temps essentiel et peut comprendre :

Cas particulier : la première séance Contenu à venir.

Points de vigilance Contenu à venir.

Les livres et les outils pédagogiques pour vous aider[modifier]

De nombreux groupes de pratique basent leur travail sur le livre de Lucy Leu, Manuel de Communication NonViolente, guide d’exercices individuels et collectifs, aux éditions La Découverte.

Vous pouvez également aller piocher dans le wiki pour trouver de l’inspiration pour animer votre groupe, cette page recense des activités, exercices à télécharger, liens vers des jeux, des outils pédagogiques, une liste de livres CNV orientés pratique, etc : https://fr.nvcwiki.com/index.php/Exercices_de_groupe_de_pratique

Quelques repères en fonction du "niveau" des participants[modifier]

Lors d'une rencontre de formation d'animateurs organisée par Françoise Keller en novembre 2011, des animateurs ont demandé des repères de la part des formateurs concernant les modules de base. Voici quelques repères :

  • Après un module 1, les personnes ont découvert le processus de CNV (n'oubliez pas la "révolution" que c'est pour la plupart d'entre nous !), ont découvert l'auto-empathie et l'expression CNV. Voici quelques exercices que les personnes peuvent refaire pour ancrer ce qu'elles ont découvert en module 1 :
  1. Prendre des jugements (négatifs ou positifs), les reconnaître sur une feuille puis chercher les sentiments et besoins qu'il y a derrière
  2. S'entraîner aux différenciations clefs de base : dans des phrases de la vie quotidienne (données par les participants, extraits de livres, de films comme "Plus belle la vie", d'interviews etc...), s'entraîner à dissocier Observations et Interprétations, jugements etc... ; Sentiments et évaluations masquées ; Besoins et stratégies
  3. S'entraîner à trouver des demandes (de contact, de connexion ou d'action) : par exemple choisir un Besoin et chercher 3 Demandes qui permettraient de nourrir ce Besoin
  4. S'entraîner à l'auto-empathie : première partie de la piste de danse des 13 pas ou danse de l'auto-empathie ou fiche d'exercice du livret de formation
  5. S'entraîner à l'expression authentique : deuxième partie de la piste de danse ou fiche d'exercice du livret de formation
  6. S'entraîner à des temps de centrage pour ressentir dans son corps et passer d'une compréhension mentale de la CNV à une expérience sensible
  7. Démarrer un carnet de bord avec deux parties : une partie pour repérer des expériences agréables et essayer l'auto-empathie et une partie pour repérer des expériences désagréables et essayer l'auto-empathie ; ce carnet peut être un bon point de départ pour des exercices en groupes de pratique !
  • Après un module 2, les personnes ont continué le chemin du module 1 et ont découvert l'écoute empathique. Quelques exercices que les personnes peuvent refaire après un module 2 en plus de ceux de ci-dessus :
  1. S'entraîner à l'écoute silencieuse sans prise de note et reformulation
  2. S'entraîner à l'écoute empathique
  3. S'entraîner à repérer les 4 manières d'accueillir un message
  4. Dissocier Demande et Exigence
  5. Commencer des dialogues sur des situations pas trop fortes émotionnellement (toute la piste de danse des 13 pas)
  6. Ancrer qu'on peut faire de la CNV sur des situations désagréables ET aussi sur des situations agréables
  7. Choisir une photo et chercher Observation, Sentiments et Besoins
  • Après un module 3, les personnes ont continué à pratiquer le dialogue et ont commencé à découvrir les parties de soi sur le "non". Quelques exercices que vous pouvez ajouter :
  1. S'entraîner au dialogue
  2. S'entraîner à dire "non" après avoir exploré ses deux parties, piste de danse du "non"

Garder le lien avec le réseau CNV[modifier]

Le réseau CNV (ACNV France, CNV Rhône-Alpes...) favorise la création et la visibilité des groupes de pratique car il en connaît l'intérêt.

  • Faire connaître son groupe au réseau est une démarche importante qui permet un lien privilégié d'informations ; en particulier avoir connaissance des formations organisées spécifiquement pour les animateurs de groupe
  • Faire connaître son groupe au réseau permet de faciliter l'évolution d'autres personnes : même si votre groupe est complet, le fait de savoir que votre groupe existe peut inspirer d'autres personnes ou faciliter des échanges entre groupes
  • Le réseau CNV dépense de l'énergie (et de l'argent) pour faire connaître les groupes, mettre en lien les personnes... ; le groupe peut à son tour soutenir le réseau CNV en encourageant les cotisations de ses membres

Faire connaître son groupe de pratique[modifier]

Pour faire figurer votre groupe de pratique sur la carte des groupes de pratique de CNV, qu’il soit en création ou déjà actif, rendez-vous sur : https://cnvfrance.fr/inscription-repertoire-gp/

Un formulaire est à remplir. Les informations que vous fournissez sont gérées par ACNV France. Vous pouvez à tout moment demander à les modifier ou à les supprimer.

Figurer sur la carte permet de donner de la visibilité à votre groupe, et à des personnes de votre région susceptibles d’être intéressées, de vous trouver et pouvoir vous contacter. Vous pouvez également trouver les coordonnées d’autres groupes de pratique pour échanger avec eux par exemple.

Note : la carte distingue actuellement les groupes qui se réunissent en présentiel, des groupes de pratique « en ligne » qui apparaissent avec une icône différente.

Votre groupe de pratique évolue, change de lieu ou de coordonnées ? Rendez-vous sur https://cnvfrance.fr/carte-groupes-de-pratique-cnv/ pour demander le changement de vos informations (formulaire en bas de page). La mise à jour des informations sera faite sous quelques jours.

Pensez également à nous signaler l’arrêt d’un groupe de pratique, cela afin que : - les informations sur la carte soient à jour - que vous ne soyez plus sollicités inutilement

Vous pouvez également inscrire vous-même votre groupe dans le tableau des groupes de pratique de France et francophones du Wiki CNV, à cette adresse : https://fr.nvcwiki.com/index.php/Liste_des_groupes_de_pratique/ (notez que ce tableau date de quelques années et que beaucoup de ses infos ne sont plus à jour)

Quelques explications sont fournies sur la page. Nous vous conseillons, lorsque vous mettez votre adresse mail de manière visible sur une page web, de remplacer le @ par (at) afin d’éviter que votre adresse mail soit spammée par la suite.

Trouver des participants[modifier]

Nous vous invitons à consulter les pistes qui ont été fournies par les groupes de pratique eux-mêmes : https://annuel2.framapad.org/p/archivesquestionsauxgp-9w2x?lang=fr

Pour vous accompagner[modifier]

Vous pouvez :

  • en parler aux formateurs et formatrices CNV avec qui vous êtes en lien
  • écrire à ACNV France à l'adresse groupesdepratique(at)cnvfrance.fr pour toute question relative aux groupes de pratique
  • rencontrer d'autres animateurs·rices de groupe pour partager leurs expériences et votre projet
  • participer à un groupe existant pour acquérir de la pratique avant de vous lancer
  • participer aux formations à destination des animateurs de groupes

Et si on mutualisait nos ressources ?[modifier]

Articles connexes[modifier]

  1. Groupes d'entrainement à la pratique de la CNV, document de travail proposé par Geneviève Wilson pour le séminaire CA du 20 et 21 juillet 2002, repris pour 23 et 24 novembre avec apport d'Eliane Régis, Catherine Legent, Josiane Perramant
  2. Proposition de cadre à l'usage des groupes de pratiques et groupes autogérés (CNV) - document rédigé suite au stage de janvier 2004 à destination des animateurs de groupes
  3. Paradigmes de la non-directivité - Doc de J P Faure partagé en janvier 2004
  4. Les règles du jeu CNV dans les groupes autogérés
  5. Les articles de la Catégorie:OSBD
  6. Repères 1 pour l'animation des groupes de pratique
  7. Repères 2 pour l'animation des groupes de pratique
  8. Repères 3 pour l'animation des groupes de pratique
  9. Déroulement d'un groupe de pratique par Michel Diviné
  10. Le feedback en groupe de pratique par Michel Diviné