🍪
Les témoins (cookies) nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des témoins. Plus d’informations

Discussion:Différenciations clés (nouvelles)

(Redirigé depuis Discussion:Différenciations clés nouvelles)

Remarque liminaire du contributeur initialModifier

En me repenchant ces dernières semaines sur les différenciations clés, j’ai réalisé à quel point la transmission de la CNV que j’avais reçue était marquée de croyances, telles que « on a toujours le choix ». Avec les années, j’ai constaté que ces croyances ne correspondaient pas à mon expérience. Ainsi, dans une écoute des ressentis de l’instant, il y a toujours un sentiment, un besoin ou une action organique qui s’impose. Il n’y a donc pour moi de notion de choix que quand je suis repris par mes pensées ou que je perds ma sensibilité corporelle.

Ce décalage entre ma pratique et les concepts que j’avais entendus m’a amené à proposer de nouvelles différenciations clés. Je vous invite à les confronter avec vos propres expériences, afin que nous puissions mutuellement faire évoluer notre intégration de la CNV ; surtout pas en défendant une quelconque idéologie, mais en comparant nos pratiques.

Jean-Philippe Faure, le 7 juin 2010


Suivi des modifs et proposition d'un nouveau titreModifier

Salut Jean-Philippe,

Merci de ces récents apports au wiki Smiley.png

As-tu tenté d'activer le suivi par courriel des modifs des pages qui t'intéresse ? Par exemple celles auxquelles tu contribues ?

La marche à suivre est indiquée ici : Guide de connexion #Cliquer en haut à droite sur "préférences".

Pour que cette page soit plus facilement repérable dans la page Catégorie:OSBD, je propose de la renommer Différenciations clés (nouvelles).

Qu'en dis-tu ?

--Dieudonné 7 juin 2010 à 17:25 (CEST)


Salut Dieudonné,

Merci pour la suggestion pour le suivi des modifications. Je vais essayer de la comprendre.

En me décidant à mettre des documents sur le wiki, j'ai spéculé que je trouverais des personnes bienveillantes pour les metre en forme et corriger mes méconnaissances de cette coopération informatique. Sens-toi à l'aise pour renommer cette page.

Je trouve intéressant le principe d'abolir le "je" dans les pages coopératives. Cependant, pour cette page comme j'aimerais que mon commentaire soit lu en même temps que les différenciations, je me retrouve emprunté. J'imagine que beaucoup ne vont pas voir les pages "discussions". Est-ce bien le cas? Ma préférence serait de laisser tel quel mon introduction pendant quelques mois, puis de la virer dans une page "historique" ou "discussion". Je souhaiterais avoir ton avis?

--Jean-Philippe Faure 8 juin 2010 à 17:33 (CEST)


Salut Jean-Philippe :-)

Quel bonheur pour moi d'entamer cette co-construction avec toi sur ces pages !

Pour les indications au sujet du suivi des modifs, si jamais tu bloques merci de me dire où ça coince, parce-que c'est certainement améliorable. Et un regard "novice" est toujours précieux à l'"expert", qui justement a perdu cette fraîcheur !

Ta spéculation était fondé ;-) Merci de la confirmation pour le renommage.

Oui, cette exception dans l'emploi du "je" sous l'onglet page est bien prévu (cf. À propos de NVCwiki). C'est pour ça que j'ai ajouté la Catégorie:Témoignage.

Sinon, pour se sentir plus à l'aise dans la rédaction de pages pour lesquelles on souhaite garder la première personne, toutes les pages filles des pages utilisateurs sont possibles. Dans notre cas, ça pourrait donner ceci : Utilisateur:Jean-Philippe Faure/Différenciations clés. Et pour créer un lien vers cette page depuis ta page Utilisateur:Jean-Philippe Faure, il suffit d'y écrire :

[[/Différenciations clés]]

Enfin au sujet de mon avis, je n'ai pas d'objection à ta proposition, et je pensais justement à réaliser une page qui inclurait les différentes versions actuelles des différenciations clés, pour permettre de les comparer plus facilement.

Elle pourrait s'appeler : Différenciations clés (comparaison).

--Dieudonné 8 juin 2010 à 20:05 (CEST)


Voilà, la page Différenciations clés (comparaison) d'assemblage des pages existantes sur ce sujet est créée, et toutes les pages sur ce sujet sont rassemblée dans la Catégorie:Différenciations clés. L'étape suivante, de mon point de vue, sera de rassembler sur une même page les différenciations clés qui font l'unanimité :-)

--Dieudonné 9 juin 2010 à 12:00 (CEST)

Liens connexesModifier

Bonjour à vous deux,

J'aime beaucoup ce travail sur les différenciations clés qui sont de nature à m'aider dans mon intégration du processus. Et lorsque je vois que ce thème comporte 4 pages (Différenciations clés, DC Certification, DC Nouvelles, DC Comparaison), je me demandais s'il ne serait pas intéressant de renvoyer chaque page sur des liens connexes pour faciliter la lecture et la navigation entre ces articles. Qu'en dites vous ? Je profite aussi de cette discussion pour te saluer cher Jean-Philippe, nous ne nous connaissons pas encore "physiquement" mais nous sommes très touchés par ton approche du processus qui nous inspire beaucoup, mon épouse et moi même et nous envisageons de combler prochainement cette lacune Smiley.png

--Jean-François Hurel 10 juin 2010 à 11:03 (CEST)


Salut JF,

j'avais commencé à mettre des paragraphes Pages connexes dans chacunes des pages de ce thème, et comme ça commençait à devenir lourd, j'ai pris l'option de créer la Catégorie:Différenciations clés. Comme le sujet est assez vivant, je fait le pari qu'il y a de la place pour d'autres pages encore !

Ça te va ?

--Dieudonné 10 juin 2010 à 11:31 (CEST)


Salut Dieudonné,

OK, j'avais pas vu Catégorie:Différenciations clés dans le nuage car écrit en petit (4 articles;-).

Amitiés

--Jean-François Hurel 10 juin 2010 à 23:33 (CEST)

Bonjour Jean-François, Je te remercie pour ton intérêt et pour ta relecture de mes propositions. J'ai peu de facilité avec l'informatique et je suis rassuré par l'idée que des personnes comme toi auront un regard vigilant sur les textes que je mets sur le wiki (que je n'ai pas encore apprivoisé). J'apprécie la création par Dieudonné de la rubrique sur les différenciations clés. Cela met de la clarté, et devrait favoriser les échanges et la réflexion. Au plaisir de faire ta connaissance.--Jean-Philippe Faure 17 juin 2010 à 07:19 (CEST)

L'utilisation du "il" ou du "je"Modifier

Bonjour Dieudonné,

L'utilisation du "il" ou du "je" sur le wiki me paraît un enjeu délicat. J'apprécie l'usage de la 3e personne du singulier ou de la 1ère du pluriel pour marquer le côté coopératif des contributions. Cependant, je me retrouve alors emprunté pour exprimer mes sentiments et mes besoins, ainsi que pour prendre la responsabilité de ce que j'écris. Sans une part de "je", je vois le risque que les textes dans le wiki manquent de l'expression des ressentis... et donc de vie. Comprends-tu ma préoccupation? Quelle est ta position? --Jean-Philippe Faure 17 juin 2010 à 07:25 (CEST)


Je comprends tout à fait cette préoccupation. C'est pour cela qu'est offerte la possibilité d'utiliser les pages commençant par Utilisateur:… quand le souhait premier est de présenter un point de vue personnel. Le pari du wiki est celui de présenter aussi ce qu'il y a de commun à tous ces points de vues personnel : la pari d'un nous. Et pour que cette parole soit effectivement représentative d'un nous, le wiki permet qu'en effet chacun puisse modifier cette parole. Avec l'onglet discussion pour aider dans ce sens, ainsi que le w:Wikipédia:WikiLove, l'w:Wikipédia:Esprit de non-violence, le jardinage wiki, etc…

Enfin, c'est ma compréhension du moment de ce grand jeu coopératif ;-) Et je veux rester ouvert aux créativités de tout bord :-)

--Dieudonné 21 juin 2010 à 09:56 (CEST)


Notre récente conversation vient de me donner l'idée de modifier le Mode d'emploi article souvent ajouté en haut de page pour :

  1. faciliter sa modification par d'autres en y incluant un bouton modifier
  2. en rajoutant cette mention : « Toutes les adaptations de ce mode d'emploi sont possibles. Par exemple, séparer le contenu de la page en deux : en haut le point de vue commun, en bas les témoignages personnels. ».

Aux coopérateurs ludiques de ce wiki d'ajuster ces règles :-)

--Dieudonné 21 juin 2010 à 12:06 (CEST)

Séparer les différenciations clés portant sur des paradigmes de la CNVModifier

Cela m'a paru donner plus de clarté de séparer les différenciations clés portant sur des paradigmes de la CNV (qui sont donc vraiment des clés) de celles portant sur des aspects du processus (parfois plus anecdotiques). J'espère que cela favorisera la compréhension d'une CNV naturelle et ressentie par rapport à une CNV pensée.--Jean-Philippe Faure 17 juin 2010 à 07:50 (CEST)


Merci de cette évolution. J'aime bien :-) J'aime beaucoup que cette évolution soit visible, partageable par beaucoup de personnes et ouverte à la co-création ;-)

--Dieudonné 21 juin 2010 à 09:56 (CEST)

Fluidité de circulation dans les 4 pages "différenciations"Modifier

Hello Dieudonné et Jean Philippe,

En me baladant cet après midi dans les 4 pages différenciations (que j'adore), je me suis aperçu que je ne suis pas à l'aise d'être obligé de repasser par la page [[Catégorie:Différenciations clés]] pour passer d'une page à l'autre. Aussi je propose de rajouter un petit paragraphe :

Pages connexes

à chaque fin de page pour fluidifier le surf dans ces petits bijoux de CNV. De la sorte, l'entrée sur le sujet se fait par la [[Catégorie:Différenciations clés]] ET la circulation se fait par les pages connexes.

Sauf avis ou besoins ou souhaits contraires de votre part, j'ajouterai ce paragraphe d'ici quelques temps (je suis actuellement au camping à Chatel-Guyon lorsque je vous écris ce petit mot)...

Amicalement

--Jean-François Hurel 20 juin 2010 à 14:22 (CEST)


Ce qui me freinait à aller dans ce sens, c'est que je trouvais ça lourd d'avoir à mettre à jour toutes les pages si une nouvelle était proposée à cette collection naissante. D'où :

  1. l'utilisation de la Catégorie:Différenciations clés pour faciliter l'ajout ou le retrait de pages connexes
  2. la création de la page Différenciations clés (comparaison) pour les voir toutes en même temps.

Cela dit, si tu as envie de rajouter un espace indiquant les pages connexes, je te recommande d'utiliser une palette, astuce wiki, comme par exemple, le w:Modèle:Palette Licence de logiciel au bas de la page w:Logiciel libre. Si tu n'y arrives, pas je t'aiderais, mais après le 9 juillet de préférences ;-)

--Dieudonné 21 juin 2010 à 09:56 (CEST)


Voici mes réactions et mes propositions à la lecture de votre travail sur les différenciations clés :Modifier

' Consensus / Compromis :'

tous deux impliquent un renoncement qui peut être parfois vécu comme un sacrifice non consenti, une soumission à une paix sociale, une harmonie devenue alors obligatoire, totalitaire. Ils perdent ainsi le lien avec les principes de l'amour non causal, la liberté, le naturel, le respect organique et l'interdépendance. Pour moi, là ou le consensus et le compromis s'adressent à la culture, le consentement parle à la fois à l'universel et à l'individuel. En ce sens il répond mieux aux besoins  : je choisirais donc plutôt Consentement (personne ne dit non!) / consensus, compromis (tout le monde dit oui!)


' Respect de l'autorité / Réaction vis-à-vis de l'autorité'

De quelle autorité s'agit-il? Ce n'est pas clair pour moi. D'une façon générale, je ne vois pas comment le respect de l'autorité qui , dans mon entendement, sous-entend le respect de lois morales et de règles prédéfinies par la dite autorité , permet de respecter plusieurs des principes cités dont l'amour non causal, le respect et les actions organiques, le pouvoir avec l'autre, l'usage environnemental de la force. Le mot autorité contient une notion de figé (application systématique et de ce qui a été une fois pour toute défini comme bien ou mal) d'immuable et de non négociable (c'est THE loi à appliquer en toute situation) qui ne colle pas avec la compréhension que j'ai de la CNV. Il lui manque la notion d'ad hoc, d'adéquation à l'instant, à la situation, à l’environnement. Je choisirais donc plutôt Respect et application des principes éthiques ad hoc (" C'est adéquat dans cette situation ici et maintenant")/ Respect de l'autorité et application sans discernement de ses lois prédéfinies . ("C'est la règle valable toujours et dans toute situation!").

Il me semble que sous différentiation clés sur des aspects du processus, vous avez oublié de mettre en italique les deuxièmes parties.

Alexia Bonvin Bevilacqua -- le 21 juin 2010 à 17:05 avec les identifiants de Jean-Philippe Faure

Bonjour Alexia,

Concernant le terme "consentement" plutôt que "consensus", à te lire j'ai l'impression que le problème est plutôt de s'entendre sur la définition de ces mots. Il me semble que tu cherches un mode de prise de décision qui ne vise pas l'unanimisme, mais le maximum de prise en compte des besoins et des particularités des uns et des autres. Est-ce bien ça? Si oui. c'est ce que j'entends derrière "consensus". Pour avoir employé ce fonctionnement dans des centaines de réunion, dont certaines sont de forts souvenirs, j'ai un faible pour ce mot. Cependant, peut-être est-il mal connoté? Je serais prêt à le lâcher, tout en me questionnant sur les projections liées au terme "consentement?

"Autorité" semble aussi mal connoté pour toi. Je l'emploie au sens de "aider à devenir auteur". Une autorité naturelle, au service d'un groupe et en accord avec ses membres, a pour moi tout son sens. Un fonctionnement autoritaire n'a, bien sûr, pas de place dans un paradigme non intentionnel. Est-ce que je mets derrière ce mot est-il plus clair pour toi? Te dérange-t-il toujours?--Jean-Philippe Faure 25 juin 2010 à 08:55 (CEST)


Bonjour Jean-Philippe,

Je préfère le mot consentement à celui de consensus pour la différence de ressenti physique et d'images associées que j'ai pour chacun de ces sons.

Dans consensus j'entends un accord au niveau de la culture, du groupe, et en cela les bruits des non-dits de ceux qui , par besoin d'appartenance et/ou de sécurité et/ou de tranquillité, par exemple, ne s'opposent pas au groupe. Il me parle de lenteur, non pas dans le sens d'un respect du rythme de chacun, mais dans celui d'inertie difficilement déboulonnable, d'un sempiternel statu quo .

A l'inverse, dans consentement, j'entends l'autorité naturelle de chacun (telle que tu en parles ci-dessus), le consentement de chaque individualité. Pour moi là où consensus s'adreese au groupe, à la culture, consentement va au-delà et s'adresse à l'universel par le biais de l'individuel.

C'est une question d'oreille semble t'il.

De plus, le mot consentement fait référence à la sociocratie et à sa recherche d'objection qui invite chacun à développer son autorité naturelle au service du groupe. Il est ainsi en cohérence avec mon ressenti.

Ta définition d'autorité change en effet la donne pour moi. Je suggère cependant que tu explicites qu'il s'agit non pas d'une autorité extérieure imposée, ou à laquelle on choisit de se soumettre, mais de l'autorité interne et naturelle de chacun.

Bises, --Alexia Bonvin Bevilacqua 5 octobre 2010 à 17:04 (CEST)


Bonjour Alexia, J'apprécie l'accent que tu mets sur la musicalité du mot pour trancher entre "consensus" et consentement". et comme "consensus" est plutôt utilisé en sociocratie dans le sens d'unanimisme, il créera certainement d'autres quiproquos. C'est en plus pour moi une opportunité de lâcher un petit attachement au passé (d'animateur "consensuel"). Aussi, je te rejoins. Je vais procéder aux changements dans le texte. Au plaisir d'un prochain échange. Je t'embrasse.

--Jean-Philippe Faure 11 octobre 2010 à 11:35 (CEST)

Commentaires d'Isabelle Padovani (soutien de l'équipe de certification francophone)Modifier

Je tiens à noter que ces différenciations clés sont rédigées par J-P Faure et qu'elles n'ont pas été validées par le CNVC


Bonjour Isabelle,

J'ai amené tes commentaires sur cette page discussion, parce que cela me semble être plus leur place. Dans l'esprit du wiki, je trouve inopportun de relever qui est le créateur d'un texte dans les pages générales (je te signale d'ailleurs qu'il n'est pas seulement écrit par moi, mais aussi par Muriel Hemelsoet et Yann Chappuis). Un document peut être écrit par un martien ou par un lapin, c'est égal (et que le lapin soit certifié ou non, encore plus), ce qui me paraît compter c'est que cet écrit apporte ou non une contribution à la communauté.

Par contre, je trouverais intéressant, si tu apportais tes critiques à ce document, afin de le faire co-évoluer.

Es-tu à l'aise avec ma vision?

--Jean-Philippe Faure 13 mars 2011 à 09:31 (CET)

Bonjour Jean-Philippe,

Non, je ne suis pas à l'aise avec ta vision, et assez découragée de faire entendre la mienne, qui est celle d'une formatrice s'étant engagée envers le CNVC, à soutenir la vision de Marshall et du CNVC... Du coup, il ne m'est pas égal que le "lapin" soit certifié ou pas, c'est justement là que je demande que la clarté soit offerte au public qui visite ce site. Tu as choisi de ne plus t'engager envers le CNVC, c'est ton choix : je n'arrive pas à me relier ensuite à ce qui fait que tu choisisses par ailleurs de faire fi de toutes les demandes du CNVC à l'attention des personnes non certifiées (en continuant à appeler tes stages "CNV", en te servant du WIKI CNV comme organe de diffusion de tes stages, etc). Pourquoi ne pas faire tout ce dont tu as envie, mais simplement sous le nom de "Voie de l'Ecoute" et pas sous celui de "CNV" ? Enfin, j'ai beaucoup de mal avec le fait que d'un côté tu ne t'engages plus envers le CNVC, mais gagne ta vie au quotidiennement en "piochant" tes participants dans le réseau CNV francophone et en bénéficiant des fruits de celles et ceux qui ont choisi de renouveler leur engagement envers le CNVC... En langue chacal, j'appelle ça "prendre ce qui nous arrange, et jeter le reste"... et si je me traduis, je vois que je ne suis pas du tout nourrie côté considération (envers tes ex-collègues, Marshall et le CNVC) par ton mode de fonctionnement au sein du réseau CNV depuis que tu n'es plus certifié. J'ai beaucoup de respect et d'admiration pour le travail de recherche que tu fais depuis des années autour de la CNV, mais je constate simplement que les différenciations-clés que tu annonces comme "nouvelles" n'ont pas été reconnues en tant que telles, ni par le CNVC, ni par l'équipe de certification francophone, ni par les formateurs/trices certifié(e)s...J'aimerais que cela soit précisé clairement. Marshall n'a jamais parlé de non-intentionnalité dans le processus de la CNV, bien au contraire, puisqu'il pose l'intention comme 1er pas du processus... Je sais combien ton parcours est nourri par l'approche non-duelle et sa non-intentionnalité : c'est aussi mon cas... simplement, je ne mélange pas le tout en lui conservant le nom de CNV. Raison pour laquelle j'ai créé le nom pour mon site Internet de "Communification : une communication au service de l'unification de l'être". C'est là l'espace de mon bac à sable, dans lequel je fais toutes les explorations possibles, en toute liberté. Mais je ne dis pas à ce moment là que c'est de la CNV ! Comme je l'ai écrit précédemment à Dieudonné : "J'aimerais juste qu'il soit clairement différencié sur ce site ce qui est la parole de pratiquants en CNV, qui est leur propre responsabilité, et ce qui est la parole du CNVC, de l'équipe de certification ou des formateurs certifiés : ceci afin que le public soit au clair avec la nature des informations qu'il lit, et ne se fasse pas une fausse idée de ce qu'est la CNV, qui, jusqu'à preuve du contraire, est le processus et la façon de le transmettre validés par Marshall et le CNVC et non ce qui émerge d'un consensus de la part de certains de ses pratiquants. Ce qui émerge d'un tel consensus, lorsqu'il n'est pas en accord avec ce qui est transmis et validé par le CNVC et ses représentants, a toute sa place, et tout lieu d'être, mais pas de porter le nom de Communication NonViolente, et j'aimerais juste que ce point soit clair pour chacun/e dans notre réseau... Raison pour laquelle j'ai indiqué clairement sur la page des différenciations-clés QUI était l'auteur de ces différenciations, le fait qu'elles soient indiquées comme "nouvelles" pouvant laisser à supposer qu'elles étaient de "nouvelles "différenciations-clés validées par le CNVC, ce qui n'est pas le cas. Je comprends très bien que l'on puisse ne pas être d'accord avec les choix de Marshall et les décisions/orientations du CNVC : simplement, à partir du moment où l'on ne s'inscrit plus dans ce qui est préconisé par le CNVC au niveau des principes de la CNV et de son partage, j'invite chacune et chacun à utiliser un autre terme que CNV pour désigner ce dont ils parlent. Je trouve très belle l'intention de mettre en avant les points communs et d'explorer les différences : j'en comprends tout l'intérêt en termes d'inclusion, de co-création, de partage. Par contre, le faire sur un espace web public n'est pas à mon sens, le meilleur moyen pour offrir au grand public une vision claire de ce qu'est la CNV, sachant que pour moi, ce que j'appelle CNV est ce que Marshall et le CNVC appellent CNV, et non la vision du processus de x ou y... Je me suis engagée dans l'équipe de certification francophone du CNVC pour soutenir la vision de Marshall et du CNVC, et soutenir l'intention de l'Educational Services Team à être garante de la transmission du processus : toutes mes actions (incluant celles de ce matin sur ce Wiki) partent de cet engagement et en sont l'expression."

Tout ceci m'amenant à un point assez simple d'ailleurs, qui a à voir avec le nom même de ce WIKI : il s'appelle NVC Wiki, alors que le terme de NVC est un terme déposé par le CNVC qui ne peut être utilisé que par des formateurs/trices certifié(e)s par le CNVC... ce qui n'est pas le cas de la plupart de ses rédacteurs... Je vois, en écrivant tout ça, que je commence vraiment à être FATIGUEE de devoir sans arrêt redire les mêmes choses, à des personnes dont les besoins de liberté et d'autonomie sont tels (mais pas clairement énoncés côté grand public) qu'ils ne prennent en compte aucune des interactions avec les membres du réseau CNV international qui ont été missionnés pour transmettre et préserver le processus. A tous ceux là, j'ai juste envie de dire : si la CNV telle qu'est transmise par Marshall, le CNVC et ses représentants, ne vous convient pas, faites autre chose, et par pitié, ne l'appelez pas CNV et arrêtez de profiter de notre réseau CNV existant pour y gagner votre vie ! Et je l'écris tel quel, sans le traduire, volontairement, pour que la voix de toutes celles et ceux qui n'osent pas le dire ainsi soit une fois exprimée !!!

Ceci étant dit, j'aimerais vraiment entendre une fois, Jean-Philippe, quelles sont tes motivations réelles en agissant comme tu le fais et en ne tenant pas compte des demandes qui t'ont été faites ?

--Isabelle Padovani 13 mars 2011 à 11:45 (CET)

La lecture de tes mots me remplit de dégout, Isabelle.

Je ne gagne pas ma vie avec le réseau, au contraire, j'y contribue en argent et en temps. Et tes mots me font perdre l'envie de contribuer à un réseau aussi formel et rigide, qui semble n'attendre de la part de ses membres non-certifiés que leur contribution financière ou bénévole. Contribution qui enrichit un réseau qui lui n'enrichit que ses élus, les certifiés qui seuls ont le droit de se faire des sous et de réfléchir publiquement au processus.

Et oui, j'ai entendu, si je ne suis pas contente "casse-toi pauv'con!", je n'ai qu'à disparaître.

Je choisis de ne pas exprimer les besoins derrière ces mots et mon dégout, car je ne crois pas qu'il y ait l'espace pour qu'ils soient pris en considération.

Alexia

Je suis touchée de l'élan des personnes qui, comme moi, essayent de co-construire dans cet espace et je suis perplexe pour trouver une forme qui soit satisfaisante pour chacune et chacun. En tant que formateur certifiée, j'ai des résonances avec ce qu'écrit Isabelle et j'aimerais savoir comment faire pour recevoir de l'empathie sur ce que je vis et comment faire pour qu'Isabelle soit entendu dans ce qui est vivant. Je suis touchée Alexia par ce que tu exprimes. Je ne me retrouve pas dans ce que tu dis et j'aimerais que tu puisses te sentir en sécurité et confiance que chacun a sa place. En tant que membre du réseau, j'ai à coeur que chacun trouve sa place. J'aurais envie de te donner de l'empathie Alexia et je suis absolument sure qu'Isabelle et les formateurs certifiés n'ont pas l'intention que tu leur prêtes.

De manière très objective, j'aimerais juste mettre de la clarté sur le fonctionnement du wiki. 1. L'intention du wiki est de co-construire des pages qui font consensus d'une communauté et je sais combien nous rêvons que cette communauté soit l'humanité toute entière. Les différentiations clefs telles que présentées par Jean-Philippe ne peuvent pas être dans ces pages car elles ne font pas consensus et qu'il y a des objections de la part de formateurs certifiés. L'objection majeure est je crois sur le mode de dialogue, de relation, sur la notion de "nouvelles" etc.... Personnellement je suis en attente d'une réunion de travail plutôt que d'échanges par wiki interposés sur ces sujets. 2. Un enjeu du wiki est qu'il n'est pas seulement interne mais aussi externe et nous avons à garder une clarté sur ce qu'est la CNV. Il est donc vital que les formateurs certifiés puissent être entendus quand ils ont des objections. Il ne s'agit pas de défendre un statut mais de prendre soin de l'intention de Marshall B Rosenberg, du CNVC.... Il ne s'agit pas d'un mérite mais de prendre soin ensemble de la clarté de ce qu'est la CNV et de ce qu'elle apporte... Est-ce que les formateurs certifiés peuvent être entendus, recevoir de l'écoute et de l'accueil dans notre réseau ? Je suis comme Isabelle parfois fatiguée et déçue d'être difficilement accueillie avec mes fragilités dans le réseau.... Et j'aimerais que nous soyons capable d'accueillir avec bienveillance même ceux qui ont fait le choix de devenir formateur... 3. Tous les apports qui ne font pas consensus ont à être en page "discussion" avec une référence des auteurs pour favoriser le dialogue et la co-création. Conclusion : je demande que les apports de Jean-Philippe sont dans la page discussion.

--Francoise Keller 13 mars 2011 à 20:01 (CET)


Bonjour à tous,

avant de découvrir vos échanges j'avais commencé à répondre à Isabelle ici : Discussion utilisateur:Isabelle Padovani #Demande de coopération. Désolé, normalement j'essaye de lire toutes les récentes contribution au wiki avant d'y contribuer moi-même.

Donc pour résumer, j'adorerais que de nos différences de point de vue nous arrivions à mettre en avant ce sur quoi nous nous accordons à l'aide de ces pages :

Je redis ici ce que je viens de dire à Isabelle : j'apprécie beaucoup l'évolution de la CNV que propose Dominic Barter avec les Cercles Restauratifs, et j'aimerais beaucoup que ce wiki soit aussi un espace dans lequel les conflits puissent fleurir en sécurité comme il le propose. J'imagine que cette congruence dans la manière de vivre la CNV peut ainsi donner envie à beaucoup de personne de mieux la connaître.

--Dieudonné 15 mars 2011 à 14:57 (CET)


Bonsoir Alexia,

Je me sens assez démunie en te lisant, Alexia, car je vois que tu es très stimulée par ce que j'ai écrit, et en même temps, je ne reconnais pas dans ce que j'ai écrit ni un mot, ni l'intention que tu me prêtes... J'imagine donc qu'en me lisant, tu as été fortement touchée en lien avec le temps et l'énergie que tu consacres bénévolement au service du réseau... Je peux comprendre, et en même temps, j'aimerais savoir en quoi tu t'es sentie concernée par ce que j'ai écrit, sachant que je répondais spécifiquement à Jean-Philippe ?

Par ailleurs, lorsque je lis "un réseau aussi formel et rigide", je peux imaginer que tu ne te sens pas prise en compte côté liberté... Serais-tu d'accord de me dire comment tu pourrais m'entendre énoncer une limite qui est celle énoncée par Marshall et le CNVC en vue de préserver l'intégrité dans la transmission du processus, sans entendre une exigence ?

Je suis vraiment désolée que tu puisses croire que je (le réseau n'étant pas une entité existante, je parle en mon nom) puisse attendre de la part des membres non-certifiés du réseau uniquement une contribution financière ou bénévole, sans avoir le "droit" de gagner de l'argent et de réfléchir publiquement au processus.

J'ai simplement pointé que mes besoins de considération et d'équité ne sont pas nourris par le fait que Jean-Philippe, alors qu'il choisit de ne plus être certifié, continue à utiliser le terme de CNV pour ses titres de stage (sachant que Marshall et le CNVC demandent expressément que le terme de CNV ne soit pas utilisé dans des titres de sites Internet ou titres de stages que par les formateurs certifiés)...

Quant au fait de "réfléchir publiquement au processus", qu'il soit clair que je n'ai rien contre cela !

Je demande simplement qu'il soit clairement fait sur ce WIKI une distinction entre :

- informations validées par les formateurs/trices certifié(e)s, l'équipe de certification et le CNVC

et

- informations, propositions, échanges, partages, etc, non validées par les formateurs/trices certifié(e)s, l'équipe de certification et le CNVC

Ceci par souci de clarté envers le grand public qui, en arrivant sur un site intitulé "WIKI CNV" peut croire que tout ce qu'il lit est l'expression d'une communication validée par le Centre pour la Communication NonViolente ou ses représentants officiels.

Il est vraiment précieux pour moi que la voix de chaque acteur de notre réseau francophone puisse trouver sa place, et que nous puissions nous enrichir de nos diversités.

Et il m'est tout aussi précieux que soit prise en considération la voix des représentants officiels mandatés par le CNVC pour garantir une intégrité dans la transmission du processus.

A titre d'exemple, tout ce qui est écrit sur le site du CNVC est soumis à la validation de l'Administration Team : à titre d'information, actuellement en France, nous avons deux sites pour la CNV, le site européen et ce WIKI, et aucun des deux n'a de comité de validation chargé de vérifier si le contenu est en adéquation avec les objectifs actuels du CNVC et de ses représentants...

J'aimerais donc vraiment arriver à trouver une façon de fonctionner qui offre à chacun, dans sa spécificité (certifié, non-certifié, pratiquant, grand public) toute possibilité de communiquer via Internet, mais dans des espaces offrant une clarté sur la nature du contenu, ce qui n'est pas le cas actuellement.

Enfin, je suis vraiment touchée que tu puisses entendre "casse-toi pauv'con!" lorsque j'invite simplement celles et ceux qui ne partagent pas la vision de Marshall et du CNVC à exercer pleinement leur liberté et leur créativité dans un espace qui leur est propre, plutôt que de tenter d'adapter la CNV à leur vision...

Comment puis-je faire entendre mon propre besoin de prise en compte pour la vision de Marshall, du CNVC et de la "sagesse Girafe" des anciennes (comme les certificatrices actuelles) sans que ce je dis soit reçu comme une atteinte à la liberté de chacun ? J'observe simplement qu'une partie du trésor précieux que Marshall a transmis aux anciennes n'est pas parvenu à des générations plus récentes, qui tentent soit de réinventer une roue qui existe depuis plus de 20 ans, soit de tenter de lui apporter des améliorations, alors que le fait même qu'ils veulent l'améliorer vient du fait qu'ils n'ont pas eu en main la roue fonctionnelle originale... J'observe que des pratiquants qui ont entre 1 à 10 ans de CNV font fi de la sagesse des "anciennes" qui ont développé une intégration du processus, après 20 ans de pratique, qui dévoile justement les aspects que les plus jeunes cherchent à "améliorer" ou "inventer". Je constate que les "nouveautés" (qu'il s'agisse de "nouvelles" différenciations-clés ou autres) partent bien souvent d'une compréhension du processus manquant d'une certaine intégration. Et j'aimerais préciser que je ne dis pas cela à partir de "ma" perception, car j'ai commencé la CNV en 2002 et je me perçois toujours comme une jeune girafe en apprentissage : mais j'aimerais bien comprendre ce qui fait que dans notre réseau bon nombre de personnes semblent très emballées par "explorer" de nouveaux horizons de la CNV, la faire "évoluer", etc, arriver à des "consensus" sur ce qu'est la CNV, les différenciations-clés, etc, alors qu'il suffirait d'aller frapper à la porte des "anciennes" pour recevoir le trésor de tout leur cheminement. Pour ma part, c'est ce que j'ai choisi de faire depuis 2005, et je continue à apprendre auprès d'elles, à chacune de nos rencontres. Dieu sait que je suis quelqu'un qui aime créer, explorer, etc, mais juste là, j'aimerais témoigner que je n'ai toujours pas fini de recueillir ce précieux "lait Girafe" de ces "anciennes" là qui sont les premières auxquelles Marshall a transmis le processus lorsqu'il venait en Suisse il y a 20 ans... Et je suis juste triste de voir que ce précieux là n'est pas vu, pas reconnu, et que quand certaines jeunes girafes, comme moi, osent se positionner à partir de leur élan à ce que trésor soit vu, honoré, transmis, je me fais traiter de tous les noms... En même temps, j'accepte de prendre ce risque, car ce trésor et sa transmission est plus précieux pour moi que l'image que l'on peut avoir de moi...

J'espère simplement que ce que je prends le temps de te partager, Alexia, contribuera à ce que mon intention soit davantage comprise, et j'aurai plaisir à te lire...

Du coeur,

--Isabelle Padovani 15 mars 2011 à 23:05 (CET)

Bonsoir Dieudonné,

Par souci de clarté, je recopie ici ton post publié sur la page "Demande de coopération" :

début du post de Dieudonné

Bonjour Isabelle,
J'ai bien compris ton intention de donner de la clarté sur ce qu'est la CNV telle que définie par Marshall et le CNVC et je la partage.
Là où nous différons peut-être, c'est dans les moyens que nous avons envie de mettre en œuvre, pour la partie en ligne.
Par exemple, sur la question des Différenciations clés. J'ai bien compris que ton intention était que les différenciations clés faites par le CNVC ne soient pas confondues avec celles faites par d'autres. Et je te remercie de nous inciter à aller dans ce sens.
Maintenant, malgré ta réponse ci-dessus, je ne sais toujours pas si tu es d'accord avec cette analyse des conséquences du renommage que tu as réalisé :
J'entends que tu préfèrerais que nous explorerions ces différences d'approche sur les différenciations clés ailleurs que sur espace web public.
Pourtant quand nous y arrivons, n'est-ce pas un exemple particulièrement convaincant par sa congruence ? Lire que les participants au réseau de la CNV trouvent « très belle l'intention de mettre en avant les points communs et d'explorer les différences » est une chose… Constater qu'il l'incarnent en est une autre, non ?
Je crois comprendre que tu es d'accord avec cette idée de mettre en avant les points communs et d'explorer les différences via ce wiki sur certains points. Actuellement, j'ai un doute sur le fait que tu ais activé un moyen de suivre les modifications des pages de ce wiki auxquelles tu as contribué, parce que par exemple sur la page Discussion:Principaux thèmes une question relative à ta modification t'es posée et est restée sans réponse.
Es-tu d'accord que si ce wiki modifié sans que ses rédacteurs ne prennent le soin de se répondre, il risque de ressembler au champ de bataille d'une guerre d'édition ?
D'où ces questions. Es-tu d'accord ? :
  1. de chercher avec les rédacteurs de ce wiki comment permettre à la fois :
  2. d'activer un suivi des modifications des pages auxquelles tu contribues (comme indiqué au § Guide de connexion #Automatiser la sélection de cette demande dans vos préférences si c'est un suivi par courriel)
  3. de répondre à la question qui t'es adressée sur la page Discussion:Principaux thèmes
J'apprécie beaucoup l'évolution de la CNV que propose Dominic Barter avec les Cercles Restauratifs, et j'aimerais beaucoup que ce wiki soit aussi un espace dans lequel les conflits puissent fleurir en sécurité comme il le propose. J'imagine que cette congruence dans la manière de vivre la CNV peut ainsi donner envie à beaucoup de personne de mieux la connaître.
--Dieudonné 15 mars 2011 à 12:01 (CET)

fin du post de Dieudonné

Cher Dieudonné,

Je suis amusée de voir que, comme à l'accoutumée, tu me répètes certaines demandes, sans prendre en compte celles qui te sont faites ;-)

Ainsi, tu m'invites à ne pas renommer directement les pages ou titres de pages sur ce Wiki, me disant que cela doit être discuté ; et en même temps, le fait que j'ai dit que j'avais une objection sur le terme de "nouvelles" différenciations-clés n'est pas pris en compte, et tu crées une page portant ce titre...

J'aimerais bien savoir ce qui fait mes objections ne sont pas prises en compte et que rien n'est répondu aux remarques et à la demande de Françoise Keller, que je recopie ci-après :

"2. Un enjeu du wiki est qu'il n'est pas seulement interne mais aussi externe et nous avons à garder une clarté sur ce qu'est la CNV. Il est donc vital que les formateurs certifiés puissent être entendus quand ils ont des objections. Il ne s'agit pas de défendre un statut mais de prendre soin de l'intention de Marshall B Rosenberg, du CNVC.... Il ne s'agit pas d'un mérite mais de prendre soin ensemble de la clarté de ce qu'est la CNV et de ce qu'elle apporte... Est-ce que les formateurs certifiés peuvent être entendus, recevoir de l'écoute et de l'accueil dans notre réseau ? Je suis comme Isabelle parfois fatiguée et déçue d'être difficilement accueillie avec mes fragilités dans le réseau.... Et j'aimerais que nous soyons capable d'accueillir avec bienveillance même ceux qui ont fait le choix de devenir formateur...

3. Tous les apports qui ne font pas consensus ont à être en page "discussion" avec une référence des auteurs pour favoriser le dialogue et la co-création.

Conclusion : je demande que les apports de Jean-Philippe sont dans la page discussion"

Je n'ai pas de joie à consacrer du temps et de l'énergie à gérer des "conflits" sur ce WIKI alors même que leur origine prend sa source dans un manque de clarté au niveau de notre organisation des rôles et responsabilités de chacun dans le réseau francophone, et tout particulièrement en France.

Comme Françoise, je suis en attente d'une réunion de travail qui permettra de clarifier tout cela.

PS : j'ai activé le suivi des modifications pour toutes les pages sur lesquelles j'ai écrit...

Cordialement,

--Isabelle Padovani 15 mars 2011 à 23:24 (CET)

Bonjour Isabelle,

Je me sens concernée par ce que tu dis à Jean-Philippe pour 3 raisons.

  • Si tu as lu les échanges concernant les nouvelles différenciations clés, tu auras lu que j'y ai participé. Consommer le savoir des anciens, pour lesquels j'ai beaucoup de tendresse et de gratitude, ne suffit pas à mon apprentissage. J'apprecie d'avoir la possibilité de réfléchir et de partager sur un processus qui me tient à coeur. J'ai beaucoup de gratitude pour ceux qui y contribuent sur ce wiki , et j'aimerais que cette possibilité soit maintenue.
  • Lorsque tu écris que Jean-Philippe "pioche" dans les participants du réseau, en tant que participante je me sens considérée comme une simple marchandise, et j'aimerais un peu plus de considération pour ma dimension humaine. Cliente je suis, certes, mais la vision de Marshall , et du CNVC, présente une dimension de changement social qui dépasse la simple notion mercantile de vendre un truc qui fait du bien. Et si Jean-Philippe "pioche" dans le réseau de clients des certifiés (qui paient un % de leur gains au CNVC), en contrepartie, il l'enrichit en partageant gratuitement ses multiples réflexions au grand public comme aux clients satisfaits. J'aimerais que la notion de réciprocité ne se réduise pas à un échange monétaire et prenne aussi en considération ce service après-vente que Jean-Philippe offre ici et qui participe à paver le chemin du changement social. Car,
  • j'apprécie énormément la formation CNV que donne Jean-Philippe, et pour avoir également suivi cet enseignement auprès de Marshall, tes craintes m'apparaissent infondées. En tant que grand public, j'aimerais maintenir mon droit de penser par moi-même. J'aimerais également que ce que je sens comme dogmatique dans ta manière de présenter la "Sagesse Girafe", n'ampute pas le réseau de la compétence de formateurs non-certifiés , ni ne transforme le processus en procédure, le vivant en une série de règles.

Les modifications faites par Dieudonné, décrites sous "s'enrichir de nos différences", les mentions sous "différenciation clés (comparaisons)" en début de chaque colonne de la mention "À noter : celles validées par le CNVC sont sur la page Différenciations-clefs (certification)." me paraissent tenir compte de tes demandes, qu'en dis-tu?


Cordialement,

Alexia

S'enrichir de nos différences ?Modifier

Bonjour à tous,

si l'intensité des conflits est bien proportionnelle aux richesses qui se cachent derrière, nous avons là de belles richesses en perspectives ! ;-)

Isabelle, je suis revenu au titre initial pour cette page car :

Si ces modifications ne sont pas encore suffisantes pour recueillir un consensus, j'ai confiance qu'un point d'équilibre acceptable par tous reste accessible. Soit via les pages de discussion, soit via une rencontre en live.

A ce propos, un cercle restauratif sur ce sujet, ça vous dit ?

Je propose qu'on prenne ça comme exemple pour illustrer le fonctionnement des cercles restauratifs à la fête de la CNV 2011 : son thème est S'enrichir de nos différences. Ça tombe bien, non ? :-) Bon peut-être que le conflit est un peu trop intense pour débuter en cercles restauratifs ;-)

Blague à part, j'adorerais qu'on réussisse à mettre en place un système restauratif dans le réseau de la CNV. Si ça vous dit, la page pour le construire est en place : Cercles restauratifs et Réseau francophone.

En tout cas les quelques jours vécus avec les pionniers francophones du réseau CNV réunis à la dernière session sur les Cercles Restauratifs (CR) (dont Anne B, Laurence B, Hélène D, Godfrey S, etc…) et le retour que certains ont donnés du premier CR qu'ils ont vécu entre formateurs, me donnent pleine confiance que nous avons là une magnifique piste pour répondre aux demandes de Françoise K que tu viens de reprendre.

Alors, ça vous dit de tenter cette aventure ?

PS : Merci de l'info au sujet du suivi de modifs :-)

--Dieudonné 16 mars 2011 à 08:08 (CET)


Réponses de Jean-Philippe à Isabelle

Ma chère Isabelle,

J'ai été quelques jours empruntés pour te répondre, percevant de fortes émotions à travers tes mots et ne sachant pas trop à quel niveau te faire un retour. Il me vient de répondre à tes questions. Cependant, si tu étais réactivée une prochaine fois par un de mes courriers, je te prierais d'attendre au moins 24 heures avant de m'écrire. J'apprécie la considération envers autrui que représente de nous donner les moyens de gérer nous-mêmes nos besoins d'empathie. Es-tu à l'aise avec cette proposition?

Par rapport à ta question "Pourquoi ne pas utiliser une autre appellation que CNV pour mes formations?" Je t'avoue que l'idée me tentait lorsque je me suis décertifié. Cependant, je considère que, depuis, l'évolution de mon travail d'écoute m'a amené plus au coeur de la CNV, plutôt que de m'en éloigner. Il me paraît alors plus clair de continuer à utiliser ce terme. J'ai conscience que je demande implicitement à travers cette conduite une ouverture de la part de certains membres du réseau que cela pourrait déranger. Mais, comme je reste attaché à ce réseau où je me suis beaucoup investi pendant une quinzaine d'années, je me sens plutôt en paix de proposer ce "défi" d'ouverture, parce que s'il était relevé, il en augmenterait selon moi la cohérence.

C'est que justement un autre élément de mes "motivations réelles" sont des besoins viscéraux de cohérence et d'intégrité dans la transmission de la CNV. Il m'est terriblement douloureux quand je vois quelqu'un (moi ou autrui) ne pas arriver à mettre en accord ce qu'il partage avec ce qu'il vit, ce qu'il dit avec ce qu'il ressent, ce qu'il exprime avec ses actions. Le moteur d'une grande partie de mes actions est d'essayer de leur trouver une justesse au sens de ces besoins,tant pour moi que pour mon environnement.

Tu trouveras la suite de ma réponse au point 10 du sommaire de cette page en expansion continue. Je te remercie de me dire ensuite si ces éléments t’éclairent suffisamment sur ma "conduite" ? --Jean-Philippe Faure 23 mars 2011 à 09:59 (CET)

Plaidoyer pour l’évolution de la CNVModifier

Par rapport à la question qui m'a été plusieurs fois posée: Pourquoi ne respectes-tu pas les demandes de la source de la CNV?

Pour moi, ce ne serait pas respecter Marshall, que de prendre tel quel le processus qui l’a traversé. Si je perçois ce processus non comme un système, mais une forme de représentation du vivant, je me sens incité à laisser évoluer ce processus, pour me rapprocher du vivant, ainsi qu’à entretenir cette évolution d’instant en instant.

Pour moi, ce ne serait pas respecter Marshall que de vouloir copier une manière de transmettre la CNV. Je le respecte bien plus en essayant de cultiver mon originalité, en poussant les pratiquants que je côtoie à développer la leur, en les incitants à ne copier personne et même pas eux-mêmes.

Pour moi, ce ne serait pas respecter Marshall que de ne pas chercher à le voir dans ses nuances et ses particularités d’être humain, avec ses propres facilités et ses propres difficultés, comme chacun de nous, à incarner ce qu’il transmet.

Pour moi, ce ne serait pas respecter la CNV que de la figer dans une image. Je la respecte bien plus en la critiquant et en la remettant en cause. Parce qu’en la soumettant au feu de mon observation, j'ai l'espoir qu'elle en ressort vivifiée, chargée de la puissance de l’instant.

Pour moi, ce ne serait pas respecter la CNV que de vouloir la défendre derrière des normes, des interdits et des Copyright. Parce que si je faisais ce mouvement, j’aurais l’impression d’étouffer son essence même.

Pour moi, ce ne serait pas respecter la Source que d’imaginer qu’un individu serait le dépositaire d’une idée heureuse, au contraire patrimoine commun à tous les êtres vivants ; pas plus le petit Pierre, que le petit Marshall ou le petit Jean-Philippe.

Pour moi, ce ne serait pas respecter la Source que de donner ma gratitude à autre Quelle. Même si je peux comprendre la tentation de témoigner sa reconnaissance envers la Source à travers un individu, pour la ressentir régulièrement. Mais pour moi, foncièrement, ma reconnaissance va à la Vie.

--Jean-Philippe Faure 23 mars 2011 à 09:59 (CET)

Réponse de Rita Herzog (directrice de l’Educational Services du CNVC), en novembre 2011 à Jean-Philippe Faure : "Tu sembles très au clair par rapport au fait que tu es « en harmonie » avec toi-même. Tu constates que les autres membres de la communauté CNV te voient comme n’étant pas en harmonie avec le processus de la Communication NonViolente. Et tu choisis d’honorer tes besoins et tes valeurs sans prendre en compte les besoins et les valeurs des autres qui choisissent d’honorer les demandes de Marshall d’une autre façon. Selon ma compréhension, la Communication NonViolente repose sur le principe même du respect mutuel – c’est-à-dire exprimer ses besoins et ses valeurs et être à l’écoute des besoins et des valeurs des autres, dans le respect ; avoir autant de considération pour les besoins des autres que pour ses propres besoins ; poursuivre le dialogue jusqu’à ce que ce moment magnifique et unique de connexion et de compréhension mutuelle arrive et qu’émerge une stratégie qui satisfasse les besoins de chacun. Tu indiques que tu respectes Marshall. J’aimerais te proposer de voir le respect comme une valeur en CNV qui propose la connexion. À moins que Marshall n’ait reconnu avoir été respecté par tes mots, aucun cadeau n’a été offert. Celui qui reçoit est le seul à pouvoir témoigner de ce qu’il a reçu. Si je dis « je te comprends » et que l’autre répond « je ne me sens pas entendu », alors aucun espace de compréhension n’a été créé. La connexion est au cœur de la CNV. Ton message n’invite pas à la connexion. De toutes les définitions, qualités et concepts que la Communication NonViolente enseigne, je ne vois rien dans tes mots qui soient en harmonie avec l’un de ces concepts. Je m’explique : Tu t’es exprimé et il me manque l’étape suivante : une invitation qui serait “Maintenant que j’ai exprimé mon avis sur la CNV, je veux rester ouvert d’esprit et de cœur pour entendre votre réponse, et je suis prêt à tirer des enseignements de ce que j’entendrai ». Au lieu de cela, j’entends que tu es à l’écoute de ta propre voix, je ne perçois pas de tentative de connexion ou de compréhension mutuelle. Pour être tout à fait honnête, je dois dire que, puisque nous ne sommes pas alignés sur les points que je viens de mentionner, je suis soulagée que tu ne sois plus formateur certifié du CNVC. Apparemment, nous n'avons pas la même compréhension de ce qu'est la CNV, or je tiens à avoir confiance que la conscience de la CNV sera modélisée par ceux qui l’enseignent. Si tu souhaites continuer à enseigner les concepts de la CNV, ma préférence est que tu envisages de poursuivre ta propre formation continue en CNV, de sorte que les participants à tes séminaires puissent goûter pleinement à l’intention précieuse de la Communication NonViolente. Je te souhaite beaucoup de succès dans ton cheminement."

Revenir à la page « Différenciations clés (nouvelles) ».